Ostéopathie :Pour qui ?

 

LES BEBES

- Naissance difficile (long travail,spatules,  forceps)
- Déformation crânienne, positions asymétrique de la tête et torticolis
- Troubles du sommeil
- Reflux gastrique
- Obstruction du canal lacrymal

 

LES ENFANTS ET ADOLESCENTS

- Troubles de la posture avec bilan de scoliose, de cyphose, de malocclusion ou de trouble de la statique des pieds...
- Otites chroniques
- Retentissement fonctionnel thoracique de l'asthme
- Indications semblables à celles des adultes

 

LA FEMME ENCEINTE

- Douleurs ostéo-articulaires et ligamentaires pendant la grossesse et après l’accouchement 
- Adaptation posturale et musculo-squelettique durant la grossesse.

 

 

LES ADULTES

 - Douleurs ostéo-articulaires (colonne vertébrale et membres) à la suite d’arthrose, de séquelles de traumatismes ou de positions de travail inadaptées
- Migraines, céphalées, névralgies
- Troubles digestifs  (reflux gastrique, colopathie fonctionnelle, constipation ).
- Troubles O.R.L.  troubles de l’équilibre, acouphènes, sinusites, otites...).
- Séquelles de traumatismes  ( accident de la voie publique, chute de ski, fractures, entorses).
- Troubles de l’articulé dentaire avec malocclusion, bruxisme...
- Dysfonctions liées aux troubles endocriniens et neuro-végétatifs.

 

LES SENIORS

- Arthrose des articulations notamment de la hanche et du genou
- Douleurs ostéo-articulaires
- Certains troubles de l'équilibre, acouphènes...

 

 

 

LES SPORTIFS

- Douleurs ostéo-articulaires
- Séquelles d’entorse, de fracture, de traumatismes...
- Tendinites et tendinopathies
- Perturbations du geste sportif...

 

 

LES TROUBLES DE POSTURE

Bilan postural en prenant en compte :

  • les chaînes musculaires
  • l’articulé dentaire et les malocclusions
  • les troubles orthoptiques
  • les troubles podologiques
 

 

 

 

L'ostéopathie est une médecine manuelle qui comprend plusieurs champs d'application. Ses multiples techniques permettent d'aborder nombre de problèmes de santé (douleurs de l'appareil locomoteur mais aussi troubles fonctionnels du nourrisson, troubles posturaux de l'enfant, troubles de l'équilibre, pathologies chroniques et fonctionnelles...).

L’ostéopathie structurelle : Cette partie de la médecine manuelle diagnostique et traite les "lésions ou dysfonctions ostéopathiques" qui sont des tensions ou des blocages articulaires du corps humain. Pour traiter ces perturbations mécaniques, on utilise des techniques exclusivement manuelles : soit des manipulations directes, soit des mobilisations par techniques de contractions musculaires (techniques myotensives), soit des techniques de relâchement myo-fascial par positionnement en détente sans mobilisation.

L’ostéopathie viscérale et fasciale : cette branche de l'ostéopathie concerne les organes internes ou viscères (foie, estomac, intestins, poumons..) et les membranes (fascias) qui enveloppent tous les muscles et viscères du corps humain. On l'appelle "ostéopathie fonctionnelle" par opposition à l'ostéopathie structurelle qui s'intéresse au squelette et aux muscles.

L’ostéopathie crânienne : cette branche de l'ostéopathie s'occupe plus particulièrement de la tête ou du sacrum. D'après WG Sutherland, la légère malléabilité des os du crâne et la manière dont ils sont imbriqués leur autorise une infime mobilité due aux tensions variables des membranes (ou fascias) qui sont attachées à l'intérieur et à l'extérieur du crâne. Une restriction de cette infime mobilité peut engendrer des troubles divers, qui peuvent être résolus en restaurant cette mobilité.

L'ostéopathie complète l'action de la médecine, mais ne s'y substitue pas. En conséquence, l'ostéopathe interroge le patient sur ses antécédents et l'origine de ses troubles. Lorsqu'il est médecin, il peut ainsi être amené à demander des examens complémentaires comme des radiographies ou certaines analyses. Avec ces précautions, l'ostéopathie pratiquée par un médecin permet de réaliser des diagnostics différentiels et n'est ainsi pas dangereuse.